Comment Sophie la Girafe a-t-elle traversé les âges ?

Née en 1961, Sophie la girafe n’a pas pris une seule ride. Le jouet fait aujourd’hui partie des articles pour bébés les plus adulés et les plus vendus au monde. Cette girafe, qui fait également office de stimulateur de dentition, a vu grandir sa popularité au fil des ans. A quoi est dû ce succès ? Comment Sophie la Girafe a-t-elle traversé les âges ?

Un peu d’histoire

La légende voudrait que Sophie ait été créée par un certain M. Rampeau. Cet employé de l’entreprise Delacoste était persuadé que le caractère exotique de ce jouet serait un argument marketing très percutant et il eut raison. Le jouet voit le jour le 25 mai 1961 et est baptisé « Sophie » en l’honneur de la sainte du jour, à savoir Sainte Madeleine Sophie Barat. Le succès est immédiat et il devient très vite l’accessoire préféré des mamans françaises. En 2001, on comptait déjà plus de 10 millions d’exemplaires vendus et en 2010, la barre des 50 millions est franchie. La même année, on compte 816.000 unités vendues en France pour un total de 832.000 naissances. Sophie est aujourd’hui vendue dans plus de 40 pays et constitue l’article pour bébé le plus vendu dans des boutiques en ligne comme Amazon.

Bébé et sa peluche

Un jouet parfaitement adapté aux bébés

Ce n’est pas rien que Sophie la girafe a traversé les âges sans perdre de sa popularité. Les dimensions du jouet sont idéales pour la préhension du bébé. Le long cou et les quatre pattes tiennent très facilement entre ses doigts. Sa forme et ses coloris très simples plaisent au premier regard et l’enfant ne le lâche plus une fois qu’il l’a adopté. Les parents qui l’on acheté témoignent que Sophie est irremplaçable quand il s’agit de calmer les pleurs du bébé. Sa constitution en100% latex naturel en fait un excellent dentier pour les tous petits qui le mâchonnent très volontiers. Le jouet renferme un sifflet qui couine lorsque l’enfant le manipule. De plus, il participe grandement à l’éveil de l’enfant.

Un article sûr et fiable

Sophie a connu un regain de popularité après qu’on ait décelé des substances très toxiques dans de nombreux jouets fabriqués en Chine. Constitué uniquement de latex naturel usiné par rotomoulage, l’article ne contient aucune substance nocive pour la santé du bébé. Ce matériau est très résistant et ne produit pas de débris susceptibles d’être ingérés par l’enfant. Les couleurs sont produites à partir de colorants utilisé par l’industrie agroalimentaire. On peut aussi se fier aux 5 décennies d’histoire qu’a ce jouet. Tous ces paramètres font de Sophie est jouet très sûr. Et c’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles cette girafe est adulée en dépit de son prix parfois prohibitif.

Sophie la Girafe

Sophie la Girafe: un cadeau très prisé

La plus grande partie des personnes qui achètent cet article, le font dans le but de l’offrir à un jeune couple. Sur Amazon, la petite girafe vient en tête des idées cadeaux pour mamans. Les personnes qui l’offrent l’ont généralement utilisé elles-mêmes dans leur enfance et en ont gardé de joyeux souvenirs. Helene Dumoulin-Montgomery, à qui on doit la popularité de ce jouet aux États-Unis, a elle-même grandi en France. Le ruminant au long cou y a connu un grand succès quand on l’a aperçu entre les mains de bébés de stars d’Hollywood. Sophie fait partie intégrante de la plupart des paniers cadeaux qu’on offre aux personnes qui viennent d’avoir un bébé. Parfois, le bébé peut se retrouver avec une dizaine d’unités.

Le charme du made in France

N’en déplaise aux amateurs du French bashing, le made in France est synonyme de qualité supérieure et de sécurité dans le monde entier. La petite figurine coûte la bagatelle de 7 euros en Europe et près du double aux Etats-Unis. Au pays de l’oncle Sam, on trouve des produits similaires à moins d’un dollar, mais les parents préfèrent Sophie la girafe. Leur choix est surtout guidé par un critère de sureté et de sécurité. Face aux déboires du capitalisme à outrance, l’origine France rassure. Sophie doit donc beaucoup à son pays d’origine. D’ailleurs, le petit animal y est toujours produit de façon artisanale et il faut près de 15 opérations manuelles pour terminer une unité. Ce caractère artisanal est aujourd’hui très apprécié vu des inconvénients que présente la production de masse.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.