Quelle activité musicale choisir pour mon garçon de 8 ans ?

Nombreux sont les parents qui sont désemparés quand vient le moment de choisir une activité musicale pour leur garçon de 8 ans. J’ai personnellement vécu ce dilemme et ça n’a pas été du tout facile. Cependant avec des conseils avisés, j’ai pu m’en sortir et je vais, à mon tour, partager avec vous comment j’ai pu me tirer d’affaire.

Écouter mon enfant

L’une des erreurs les plus communes que nous commettons en tant que parents est de penser que les enfants sont incapables de décider par eux-mêmes. Nous leur imposons nos visions et nous sommes étonnés de voir que cela ne marche pas. Le choix de l’activité musicale doit se faire avec la coopération de notre progéniture.

Dans mon cas, l’enfant était habitué à certains types de jouets et ne voulait plus entendre parler de certains d’entre aux qu’il jugeait « bons pour les petits ». Vous avez bien lu. Mon fils de 8 ans se prend déjà pour un monsieur ! Chut, c’est une confidence, n’allez surtout pas lui souffler un mot. 🙂

Bon revenons au mode opératoire. J’ai commencer par lui demander ce qu’il souhaite. Puis, en en discutant profondément avec lui, j’ai pu lui suggérer ce que je trouvais bons pour lui, tout en guettant sa réaction. Je ne lui ai rien imposé mais j’ai bâti un solide argumentaire pour le convaincre. Pour lui montrer que je suis très attentive à ce qui lui plaît, je l’ai emmené à un concert (son concert) et je l’ai même emmené rendre visite à un instrumentiste pour qu’il comprenne mon choix.

Une jeune demoiselle jouant du violon

J’ai bien observé mon « grand » de 8 ans

Je sais qu’il importe que l’activité choisie passionne l’enfant. Sans cela, le risque d’échec ou de rejet sera grand. Plus j’en sais sur lui, plus je suis capable de l’aider à choisir l’activité la plus adaptée à ses capacités.

J’ai joué régulièrement de la musique et observé type de musique et quelles partitions il aime follement. je me suis dis que s’il se plait à chanter à vive voix et à imiter un artiste, il se pourrait qu’il fasse un bon choriste. S’il essaie plutôt d’imiter les percussions, alors je peux vous lui proposer de s’essayer à la batterie ou à la castagnette.

J’ai donc, tout en feignant de m’éclater plus que lui, prêté attention à ses gestes, notamment lorsqu’on est allé assister au spectacle musical. Même ses subtiles expressions corporelles ne m’ont pas échappées puisque j’étais à la recherche de tout ce qui est susceptible de traduire ses passions. Toutes ces observations m’ont permis de discriminer efficacement l’instrument idéal parmi la pléthore disponible.

J’ai préféré choisir une activité musicale abordable

Commencer par une activité rédhibitoire peut grandement accroître le risque d’échec et d’abandon. Il est important que l’activité qu’on choisit soit à la portée de l’enfant. Par exemple, la guitare et le violon sont de merveilleux instruments, mais les jouer est loin d’être une sinécure. Y retrouver les notes musicales est un véritable parcours du combattant et un débutant pourrait s’y casser les dents.

D’autres comme le xylophone, le piano, le clavier  ou l’orgue électronique sont plutôt abordables. je me suis dit qu’il serait préférable qu’il commence par ces derniers, avant de se lancer, plus tard, dans l’apprentissage d’instruments compliqués. La chorale est également un choix de poids qui est généralement à la portée de tous.

Tenter le piano à 8 ans

Et une activité musicale pour laquelle de l’aide est disponible

Pour moi, il a été primordial d’orienter mon fils vers une activité que je pratique et dont j’ai moi-même la maîtrise. Entre nous, si je sais jouer d’un instrument, il est tout à fait préférable de convaincre mon fils d’en jouer. Le choix peut aussi s’étendre, plus tard, à sa sœur et à la famille élargie. Je sais qu’il est intéressant de pouvoir trouver un professeur particulier dans les environs. Mais, si je peux parfaitement jouer ce rôle, à quoi bon chercher ailleurs.

C’est ainsi que mon fils à trouver l’aide idoine … Moi-même. 🙂 C’est stratégique, en réalité ! Opter pour un instrument que personne ne maîtrise dans votre cercle familial ou dans votre entourage n’est pas conseillé, car l’enfant risque d’être frustré s’il n’est pas capable de trouver de l’aide autour de lui.

 

Après l’avoir longuement écouté et observé, je l’ai convaincu de s’essayer à l’orgue électronique. Je me débrouille pas mal avec cet instrument. Cette activité l’a vraiment ravi et son professeur de musique ne cesse de faire des éloges sur son compte. Je l’aide à faire ses exercices à la maison et il progresse très bien. Les conseils que j’ai reçu, m’ont vraiment fait du bien et m’ont aidé à choisir l’activité la plus appropriée pour mon garçon, de 8 ans. J’espère qu’ils vous aideront également.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.