Bébé accroché à la jambe de maman

Oui, un trotteur aidera votre enfant à marche !

Voir son enfant faire ses premiers pas est fort excitant pour tout parent et nombreux sont ceux qui s’inquiètent lorsque leur marmot tarde à marcher. Cette pression est également accentuée par les incessantes questions des proches et parents. Afin d’accélérer ce processus, la sagesse populaire conseille de nombreuses astuces, dont le trotteur. Mais, ce dispositif de puériculture est-il aussi efficace qu’on le prétend ? Peuvent-ils réellement aider votre enfant à marcher plus vite ? C’est à ces questions, que nous tenterons de répondre au cours de ce succinct exposé.

Pour lui donner envie de marcher

Aller à quatre pattes est loin d’être la façon la plus rapide de se déplacer. A quatre pattes, les possibilités d’exploration et d’apprentissage sont nettement limitées. Or, nous savons tous que les enfants sont des êtres curieux et aventureux. Le trotteur permet à votre enfant d’aller plus vite. Il lui permet d’accéder à des objets situés en hauteur et élargit grandement son horizon. Se balader dans ce dispositif lui fera comprendre l’avantage qu’il y a à marcher et boostera son envie de se tenir debout et d’aller où il veut comme tout le monde dans la maison. Cet accessoire raccourcira donc le délai dans lequel il prendra son indépendance.

Bébé essayant de se déplacer

Une aide indispensable

Dans les régions où les parents n’ont pas de trotteurs à leur disposition, les membres de la famille doivent eux-mêmes aider le bambin. Ils le mettent debout, lui tiennent les deux mains et l’encouragent à avancer. Il s’agit d’un processus plutôt éreintant pour les professeurs marcheurs. Le trotteur simplifie grandement cet apprentissage. Il permet à l’enfant de se tenir débout sans l’aide de personne. S’il se fatigue, il n’a qu’à se rasseoir. L’appareil lui permet aussi d’avoir une meilleure confiance en lui-même et de marcher plus rapidement. Pour les parents, il s’agit d’une aide indispensable.

Une plus grande sécurité

Le trotteur protège l’enfant à bien des égards. Etant loin du sol, il est quasiment impossible qu’il puisse ramasser les objets et les débris trainant à terre. Comme nous le savons, les tout-petits ont une nette tendance à ingérer tout ce qu’ils ramassent. Avec le trotteur, vous pouvez définir l’espace dans lequel il évoluera en rétrécissant les couloirs de passage. De cette façon vous pouvez tranquillement vous adonner à d’autres activités et il n’est pas nécessaire que vous ayez constamment les yeux rivés sur lui. Il suffit de venir jeter un coup d’œil chaque quart d’heure pour vérifier qu’il va bien.

Bébé accroché à la jambe de maman

Acquérir plus rapidement les réflexes

Le trotteur donne la possibilité au bébé de s’exercer et nous savons tous les avantages que procure un entraînement régulier. Etant suspendu, il peut plus facilement bouger ses pieds et mettre en mouvement ses articulation. En le faisant, il aiguise les sens nécessaires à la marche. Il peut régulièrement vérifier l’aptitude de ses membres à supporter son poids. Le trotteur accroît sa mobilité et l’aide à dépenser plus d’énergie, ce qui fortifie ses membres, ses muscles et ses tendons. L’acquisition précoce de ces réflexes indispensables à la marche lui permettra de faire ses premiers pas plus tôt que s’il n’y avait pas accès.

Oui, un trotteur peut aider votre bébé à marcher et à le faire d’une façon plus précoce. Cet accessoire changera votre vie et celui de votre enfant. Il s’éveillera plus rapidement et trouvera plus de plaisir à jouer. De votre côté, il vous assurera plus de quiétude en protégeant votre enfant de différents dangers. Avec lui, votre bonheur et celui de votre enfant sont assurés. En acheter un constitue donc une bonne idée pour les parents. Il faut toutefois noter que chaque enfant a son propre rythme et que délai court de 9 mois à 15 mois d’âge.

2 réflexions sur “Oui, un trotteur aidera votre enfant à marche !”

  1. Je me demandais justement si me procurer un trotteur serait une bonne solution. Cette publication y a répondu. Merci pour ce partage. J’ai hâte que le petit soit là pour l’accompagner et assister à ses premiers pas. 🙂
    Au revoir

  2. Je suis choquée par cet article en tant que professionnel de la petite enfance…
    Ça fait quelques années, qu’on dit qu’il est mieux de laisser l’enfant évoluer seul au sol. À la rigueur, un trotteur pousseur mais le trotteur maintient l’enfant debout, le force. Et ce n’est pas bon pour ces hanches. Il y a déjà eu des accidents de chute

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.