nouveau né

Nouveau-né : conseils pour ne pas perturber le sommeil des aînés

L’arrivée d’un nouveau membre dans la famille a toujours des répercussions sur les plus grands. La plupart du temps, les parents ne savent pas quoi faire pour que les réveils nocturnes du nouveau-né ne perturbent pas le sommeil de ses frères et sœurs, qui ont besoin de bien dormir eux aussi. Si votre accouchement est prévu dans les prochaines semaines, et que vous n’avez toujours pas idée des bonnes techniques à adopter, suivez nos conseils.

Installez les aînés dans des chambres à part

La meilleure façon de laisser les aînés dormir tranquillement après l’arrivée du nouveau-né, c’est de leur consacrer une autre chambre. Assurez-vous toutefois de leur fournir une pièce confortable, surtout s’ils ont été habitués à dormir à vos côtés. Pour ce faire, choisissez l’épaisseur matelas Tediber idéale pour le lit, prévoyez des oreillers et une couette de qualité, décorez la chambre avec des couleurs et des motifs apaisants, et optez pour une luminosité tamisée pour une belle ambiance feutrée. Il leur faut en effet un endroit chaleureux et accueillant, dans lequel ils se sentiront en sécurité, même loin de leurs parents.  

Les plus grands comprendront ainsi qu’il n’a jamais été question de les mettre à l’écart, mais plutôt de leur créer une atmosphère encore plus agréable. Vous verrez qu’ils profiteront d’un bon sommeil réparateur sans être inquiétés.

De cette manière, que le nourrisson se réveille, crie, ou pleure, le risque de perturber ses grands frères et sœurs est moindre. Investissez dans une bonne isolation phonique pour ne pas déranger l’aîné.

Si le plus grand a déjà eu sa propre chambre depuis sa naissance, l’arrivée d’un petit frère ou d’une petite sœur ne devrait pas tellement déranger son sommeil. Comme il a déjà son petit cocon à lui, le fait de dormir sans ses parents ne lui posera donc pas de souci. Cependant, il est toujours préférable d’anticiper toutes les situations possibles, car ses réactions face aux divers changements au sein de la famille ne sont pas toujours prévisibles. Afin d’éviter qu’il fasse souvent des micro réveils, faites isoler sa chambre. Avec un bon dispositif d’isolation dans la pièce, les nuisances sonores n’auront aucun effet sur le sommeil de l’enfant. Le nourrisson aura beau pleurer toute la nuit, l’aîné ne l’entendra même pas.

Nouveau-né : conseils pour ne pas perturber le sommeil des aînés

Partagez-vous les rôles en tant que parents

Même avec les meilleures préparations psychologiques, l’aîné pensera que le nouveau-né prend sa place. Même si vous lui consacrez une chambre adaptée à ses envies et à ses goûts personnels, il ne manquera pas de penser que vous allez le délaisser au profit du plus petit. Évidemment, ces pensées négatives vont le ronger en permanence, et perturber son sommeil. Voilà pourquoi, il est préférable durant les premières semaines, qu’il dorme avec l’un des parents. 

De plus en plus de familles font usage de ce système à l’heure actuelle, pour rassurer l’aîné lorsqu’il fait des crises de panique la nuit. Comme la maman doit allaiter, ce sera elle qui restera avec le nouveau-né. Le papa ira donc dormir avec le plus grand jusqu’à ce qu’il s’adapte parfaitement à la nouvelle situation.

Toujours garder les routines du sommeil

Même si vous êtes fatigué ou que vous n’avez plus assez de temps pour vous occuper de votre famille et accorder un peu de temps à vos passions, n’oubliez pas la routine d’endormissement de l’aîné. Poursuivez comme vous avez toujours eu l’habitude de faire, pour lui montrer effectivement que vous l’aimez et que son bien-être a de l’importance pour vous. Lisez-lui de belles histoires, faites-lui des câlins, racontez-lui votre journée… Il dormira ainsi plus serein et son sommeil ne sera pas perturbé. L’arrivée d’un bébé ne devrait surtout pas créer un sentiment d’abandon ou de rejet chez les plus grands. 

Il n’est pas compliqué de préserver le sommeil de l’aîné, même si le nouveau-né pleure beaucoup. Il vous suffit d’être méthodique dans votre organisation.