Les 10 commandements pour le bon endormissement de bébé

Certains bébés peuvent avoir plus de difficultés que d’autres à s’endormir ou à faire leurs nuits, n’ayant pas forcément les mêmes besoins. Certains seront des couche-tôt là où d’autres seront plutôt des couche-tard. Comment faire alors pour que son enfant dorme au mieux en fonction de ses besoins et ait un rythme régulier ? Même s’il n’existe pas de recettes magiques, toutes prêtes à l’emploi, mes quelques astuces devraient vous faciliter la tâche !

#1 – Calmer l’enfant avant de le mettre à dormir

L’heure avant le coucher de votre enfant doit être synonyme de calme et d’apaisement. Il ne faut surtout pas trop le stimuler à ce moment-là, au risque de l’énerver ce qui perturberait son sommeil et l’empêcherait peut-être même de s’endormir. Au contraire, il faut l’apaiser petit à petit, en utilisant plusieurs moyens pour cela, comme le bercer ou lui masser le crâne : effet calmant garanti !

#2 – Observer un rituel du coucher

Le moment du coucher doit être rassurant pour votre enfant. Pour cela, il ne faut surtout pas le dépayser mais accomplir, à la manière d’un rituel, les mêmes choses tous les soirs, dans le même ordre, afin de lui donner des repères stables. Cela lui permettra de prendre conscience que l’heure du coucher est arrivée. Après, ce rituel peut prendre plusieurs formes (berceuse, câlins, musique à lui faire écouter…). L’important est de ne pas introduire brusquement d’éléments nouveaux et de faire du coucher un moment de partage apaisant entre votre enfant et vous.

Enfant dormant la tétine à la bouche

#3 – Coucher votre enfant dans un cocon douillet

Il est par ailleurs recommandé de réserver un coin de la chambre en particulier qui sera le « coin nuit ». Bien sûr s’y trouvera le lit mais aussi les doudous préférés de votre bébé, des objets familiers, une veilleuse… tout pour qu’il s’y sente vraiment en sécurité !

#4 – Respecter des horaires réguliers

Votre enfant a besoin d’être cadré dès le début et notamment en ce qui concerne l’heure du coucher. Cela l’aidera à prendre de bonnes habitudes de sommeil et à réguler son rythme. Une bonne heure pour coucher votre enfant est à ses débuts entre 19h et 20h30. Tenez-vous y sans que cela soit à la minute près…

#5 – Ne pas se précipiter au moindre pleur

Si votre enfant en bas âge n’est pas décidé à s’endormir ou se réveille en pleine nuit, il peut se mettre à pleurer afin de se faire remarquer. Dans ce cas, il ne s’agit pas d’accourir à l’instant. Il est bon en effet que votre enfant apprenne à se rendormir tout seul. Attendez donc un moment avant d’accourir vers lui, d’autant plus que ses pleurs peuvent être pour lui un moyen de vous tester…

#6 – Quitter la chambre avant que l’enfant ne s’endorme

N’attendez pas que votre enfant soit complètement endormi pour vous esquiver sur la pointe des pieds de sa belle chambre rose. Faites-le lorsqu’il est encore éveillé. Il doit en effet apprendre à s’endormir tout seul, sans être dépendant de vous…

#7 – L’habituer au bruit

Lorsqu’est venu l’heure du coucher pour votre bébé (ou dans la journée l’heure de la sieste), n’observez pas un silence absolu. Il faut l’habituer au bruit et surtout pour l’enfant, entendre ses parents parler dans la pièce à côté peut avoir un effet rassurant alors qu’il est en train de sombrer dans les bras de Morphée. Il est également possible de mettre en marche une boite à musique à côté de lui afin de l’accompagner en douceur dans son endormissement.

Bébé endormi dans les bras de Maman

#8 – Ne pas soi-même être énervé

S’il est important que votre enfant soit apaisé au moment de l’heure du coucher, il l’est tout autant que vous-même ne soyez pas stressé à ce moment mais dans de bonnes conditions, pour ne pas rendre vos angoisses contagieuses. Plus vous serez calme, plus votre enfant s’endormira facilement, cela est prouvé !

#9 – L’utilité de la sieste

La sieste est indispensable au bon équilibre de l’enfant. Cette dernière doit être de plusieurs heures au début et sera ensuite réduite au fil du temps. Le fait que votre enfant dorme beaucoup en journée ne l’empêchera pas de dormir convenablement la nuit, bien au contraire. Cela l’aidera à réguler son horloge interne et n’a donc que des répercussions positives.

#10 – Recourir à l’homéopathie

Si votre enfant continue malgré tous ces conseils à avoir des problèmes d’endormissement ou de réveils nocturnes, n’hésitez pas à lui faire administrer un traitement homéopathique, à base de plantes. L’homéopathie est un moyen complètement naturel de régler différents soucis associés au sommeil, et ce dès le plus jeune âge.

Un enfant qui ne fait pas ses nuits, ce n’est donc pas une fatalité. Il existe plusieurs moyens, qui combinés devraient pouvoir vous aider à détendre votre bébé et à l’aider à s’endormir calmement… Mettez-les en pratique, vous devriez en voir rapidement les bénéfices !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.