L’adolescence, une phase critique pour les parents

L’adolescence est une période charnière de la vie des jeunes. C’est une période au cours de laquelle ils sont affectés par une série de changements au niveau du corps, de la pensée et de la vie sociale. C’est une époque marquée par des crises et des conflits chez l’adolescent qui quitte le monde de l’enfance pour se rapprocher de celui des adultes.

La  transition s’avère difficile à gérer, non seulement pour l’adolescent qui aspire à plus d’autonomie avec un besoin de s’autonomiser et de s’affirmer, mais également pour les parents qui souhaitent maintenir leur autorité au cours de la phase de l’adolescence. Surviennent alors une mise à distance des parents, une remise en cause des images parentales et le refus d’écouter les conseils du père et/ ou de la mère. Dès lors, les parents sont confrontés à une phase d’opposition et à des relations conflictuelles récurrentes qu’ils doivent supporter et gérer, rendant ainsi difficile l’éducation des adolescents.

L’adolescence, la phase d’opposition

L’adolescence est une période redoutée par certains parents, surtout quand les comportements oppositionnels prévalent. En cherchant à affirmer son autonomie et son individualité, l’adolescent s’oppose à tout, qu’il s’agisse de l’ordre établi ou de l’autorité parentale. Du coup, la désobéissance à l’égard des parents prend forme avec le refus de s’exécuter face aux injonctions parentales. L’autorité du père et / ou de la mère est vivement contestée, avec une opposition aux décisions et aux points de vue émanant des adultes. Cette opposition est quasi-inéluctable et constitue, par ailleurs, une étape constructive pour l’adolescent. Cette étape est, également, marquée par le refus délibéré de suivre les consignes ou les règles dictées par les parents.

Adolescence, phase parfois difficile

En voulant s’affranchir, l’adolescent refuse les obligations, les lois, les principes qui émanent des parents. Naissent alors des disputes avec les parents, des manifestation de colère à leur égard, des tensions au sein du cercle familial. L’adolescent va, constamment, exprimer son désaccord et s’exprimer en faisant usage du mot « non ». Cette phase oppositionnelle est, particulièrement, difficile pour les parents qui souffrent au même titre que les adolescents. Des parents qui ne savent plus comment aider l’adolescent à acquérir cette autonomie tout en maintenant leur autorité, dans des limites bénéfiques pour leur enfant.

Les relations conflictuelles

Les adolescents remettent en cause les relations avec les parents. Pour conquérir une certaine indépendance, ils entretiennent souvent un climat conflictuel avec les parents. Les rapports adolescents / parents deviennent, ainsi, difficiles avec parfois une hostilité des jeunes à l’égard des adultes. Les affrontements et les confrontations sont quasi-inévitables, car les conflits aident l’enfant à grandir et à quitter progressivement le monde de l’enfance. Ainsi, les querelles et les débats sont monnaie courante entre parents et adolescents et les sujets de friction ne manquent pas : l’école, l’ordinateur, le ménage, les règles familiales, etc.

La communication avec les parents devient difficile, voire conflictuelle avec des incompréhensions et l’instauration d’un dialogue de sourds. Des émotions négatives fortes surgissent ainsi que des disputes avec des parentes qui ne parviennent plus à se contrôler et qui explosent, crient sur l’adolescent dans un climat d’exaspération et d’épuisement émotif. Ces conflits peuvent même atteindre des proportions insoutenables pour les parents qui sont susceptibles d’être au bord de la crise de nerf. L’adolescence est une phase critique, qui peut mettre à mal l’éducation donnée par les parents.

Adolescente

L’éducation difficile des adolescents par les parents

Il est difficile d’être le parent d’un adolescent en crise, refusant l’autorité parentale, affichant un comportement d’opposition et entrant violemment en conflit avec les parents. Une mission très compliquée pour les parents qui n’ont plus en face d’eux des enfants obéissants ou dociles, prêts à respecter les directives qui leur sont imposées dans le cadre familial. Plongeant les parents dans le désarroi, surtout quand les adolescents dénient le danger, transgressent les interdits et adoptent des comportements à risque (vitesse excessive, sport dangereux, consommation d’alcool). Il n’est donc pas facile dans ces conditions de les éduquer.

Mais, il est possible de gérer ces adolescents difficiles en adoptant une stratégie éducative qui consiste à fixer des limites et à veiller pour qu’ils les respectent afin qu’ils aient des repères. Aussi, la fermeté doit également prévaloir de la part des parents, tout en lui manifestant un amour inconditionnel.

Quand les parents ne parviennent plus à gérer l’adolescent, il est important de solliciter l’aide et les conseils d’un professionnel de la santé mentale, notamment un psychologue ou un pédopsychiatre.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.