Enfant studieux

Comment améliorer le relation enfant/école ?

Chaque enfant a son propre rythme et il faudra l’adapter progressivement au système scolaire. Beaucoup de parents sur www.bebekid.fr pensent que c’est un grand avantage pour leur enfant s’il est scolarisé très tôt, souvent dès deux ans ou deux ans et demi. Si l’enfant vit dans un environnement carencé, bien sûr que la fréquentation précoce du système scolaire pourra lui être bénéfique pour compenser les lacunes de sa propre famille.

Quel intérêt d’une scolarisation précoce ?

Mais un enfant qui vit dans un milieu normal où il est bien pris en charge et dont on s’occupe de façon appropriée, pourra disposer du temps nécessaire pour s’adapter à l’école. Il faut arrêter de se dire qu’il va rater certains apprentissages s’il ne fréquente pas très régulièrement l’école maternelle. S’il participe à la fabrication d’une soupe ou de cupcakes avec sa maman, il apprendra autant de choses que dans une journée à l’école comme les noms des légumes, leurs couleurs ou leur provenance et la façon dont ils poussent.

Ensuite il faut se dire que chaque enfant est un individu. Certains sont de grands dormeurs et font leur nuit très tôt alors que d’autres ont un rythme plus saccadé. Alors pourquoi, du jour au lendemain, devraient-ils être capables de s’adapter à un rythme uniforme imposé ? C’est souvent parce que cela arrange les adultes, mais là nous ne parlons plus d’intérêt de l’enfant.

Enfant studieux

Comment adapter son enfant à l’école ?

Si l’école n’est obligatoire qu’à partir de six ans, c’est qu’il y a des raisons. A cet âge, l’enfant est plus à même de vivre et comprendre des contraintes qu’à deux ou trois ans. Un tout petit à qui on impose un rythme qui ne lui est pas naturel trop tôt, pourra ressentir une fatigue chronique qui pourra s’avérer handicapante pour le développement harmonieux de son corps et de son intellect. On peut donc en toute sérénité le scolariser progressivement, en commençant par l’amener à l’école que le matin et préserver sa sieste l’après midi au calme à la maison, ou encore un jour sur deux, selon ses besoins de repos.

Les enseignants ne sont pas toujours très d’accord avec un système différencié qui met en péril leur organisation, mais il s’agit avant tout de la santé et du bien-être de son enfant et il ne faut pas croire qu’on est toujours dans l’obligation de se conformer aux règlements qui sont mis en avant. Ces règlements prévoient que dès qu’un enfant est inscrit à l’école maternelle, cela suppose une fréquentation régulière, au rythme prévu et uniforme pour tous les enfants.

Si on peut comprendre que l’administration soit contrainte de procéder ainsi, les parents doivent et peuvent garder leur liberté d’appréciation, après tout ce sont eux qui connaissent le mieux leur enfant et ses besoins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.