Quelle alimentation je donne à mon bébé de 8 mois ?

A 8 mois, mon bébé qui mesure déjà 71 cm pour 8,2 kilos, se réfugie de plus en plus dans les pleurs lorsqu’il ne sent pas ma présence. D’aucuns croiraient qu’il a faim. Que nenni, il manifeste ce qu’il convient d’appeler l’angoisse de séparation. Si je n’avais pas lu cela quelque part et bien compris, je l’aurais empiffré, mais heureusement, je ne lui donne que ses quatre repas par jour, pour lui éviter de souffrir de surpoids ou d’obésité.

Cela dit, quelle alimentation je donne à mon bébé de 8 mois ? A son âge, la diversification alimentaire est de mise. Hormis, ses 240 ml de lait (maternel de préférence) au petit déjeuner et au dîner, il a droit à un repas solide au déjeuner et à l’heure du goûter. Pour les détails, voici une lucarne sur ma façon de procéder, qui, je l’espère, vous sera fort utile, quand viendra l’heure de nourrir votre bout de chou à 8 mois.

Le petit déjeuner de mon bébé de 8 mois

Après son bain du matin que je fais moi-même avec la dose d’amour maternelle que vous devinez, mon bébé a droit à un moment de câlin spécial pour le rassurer de mon attachement à lui. Un moment précieux qui se mue très vite en séance repas. Certes, il se prête volontiers à mes petits jeux mais en réalité, il attend impatiemment son lait matinal. Alors, dès qu’il a contact avec mes seins, plus rien ne compte. Et il a raison. Après toute une nuit de sommeil, l’estomac est au talon. N’est-ce pas ?

Personnellement, je ne me fais pas prier. Je m’exécute lorsqu’il réclame son dû après sa toilette matinale ! Il se restaure jusqu’à satiété et ne tarde pas à s’endormir juste après. Oui, vous avez bien lu J. J’ai dit jusqu’à satiété car je refuse de stresser en spéculant sur la quantité exacte de lait maternel à lui donner à cet âge. Bien que les spécialistes insistent sur le fait qu’il lui faut 240 ml de lait pour le petit déjeuner, je m’en tiens à sa satiété : c’est ma mesure naturelle !

Biscuits pour les dents

Quel déjeuner pour mon bébé à 8 mois ?

Pour le déjeuner, j’offre un repas solide à mon bébé. Je poursuis la diversification alimentaire débutée il y a quelques mois déjà. Au menu, on trouve de la purée de légumes (haricots blancs ou rouges, lentilles, flageolets), de céréales comme le sarrasin, et de fruits (fraises, framboises, pommes, poires, …). Mais, dans mon désir de diversification, je lui fais découvrir aussi le goût de la viande de volaille. Et, il semble l’aimer aussi.

Je vous explique dans les détails comment je m’y prends. Je fais bouillir, dans une quantité suffisante d’eau, l’aliment choisi pour le repas, généralement sans ajout de sucre, ni de sel. Juste une pincée de sel pour la viande quand même J ! A cet âge, l’enfant n’a pas un goût prononcé pour le sucré, ni pour le salé. Il me suffit donc d’égoutter et de passer au mixeur. Je m’assure toutefois que la purée soit très bien écrasée afin d’éviter des problèmes de déglutition. Pour que le repas passe bien, j’ajoute du lait et un petit morceau de beurre.

Compotes et jus de fruits pour le goûter !

Quand je n’ai pas le temps de les préparer moi-même, j’achète les compotes de fruits en pharmacie ou en grande surface. Je prends de la compote d’abricot, de pèche, de fraise, de framboise, de poire, de pomme, etc. Il y en a qui combinent carrément les saveurs. Mon bébé en rafole !

Mais franchement, je préfère les préparer moi-même et les donner directement à mon bébé. Certaines mamans disent conserver leurs compotes dans des petits pots au congélateur. Je n’aime pas du tout ce procédé. J’achète simplement mes fruits bio, les conserve au réfrigérateur et les utilise juste avant le moment du repas.

Le mode d’emploi est relativement simple : je mets les fruits à cuire, mais pas longtemps afin de conserver toutes leurs vitamines. Ensuite, je les égoutte et les fais passer au mixeur jusqu’à atteindre la texture recherchée. Je rappelle que je n’ajoute ni sel, ni sucre.

Je fais les jus moi-même en pressant les fruits mûrs à l’aide d’un extracteur de jus. C’est nettement différent d’une centrifugeuse car le jus obtenu conserve bien ses vitamines. En principe, le jus peut se garder plus longtemps mais je préfère le donner à mon bébé le jour même de l’extraction. Pas un jour de plus. Là encore, diversification alimentaire oblige, je fais découvrir à mon bébé moult saveurs de fruits, sans jamais les combiner. Je lui donne un fruit à la fois pour son goûter.

Papa et bébé essayent de manger, c'est ça l'alimentation à 8 mois ?

Comment je nourris mon bébé de 8 mois au dîner ?

Pour que mon bébé dorme bien, il n’y a rien de mieux qu’un repas léger ! J’opte pour le lait maternel, et ce, à la même quantité que le matin, c’est-à-dire que je donne le sein à mon bout de chou jusqu’à satiété. Quand il est vraiment rassasié, il me dit « merci maman, je t’aime ! » à sa manière : il me mord le mamelon J ! C’est franchement douloureux surtout que je ne m’y attends jamais. C’est après coup que je me rends compte qu’il s’agit du traditionnel remerciement.

J’oubliais, le sein, c’est comme un somnifère pour mon bébé. C’est pourquoi, je prends soin de finir sa toilette avant de lui donner à téter. Mais, quelques rares fois, quand l’environnement est bruyant à son goût, il se montre très jovial et nous gratifie de chansons dont il a le secret. Je ne saurais vous l’expliquer J. C’est mon cadeau mérité de fin de journée et je l’apprécie à sa juste valeur !

Pour récapituler

A mon bébé de 8 mois, je donne quatre repas par jour comme suit :

  • Au petit déjeuner,

Quand je suis présente, mon bébé a droit au lait maternel, jusqu’à satiété. Quand je suis absente, malade ou sous traitement médical, il reçoit alors une ration de 240 ml de lait artificiel acheté en pharmacie.

  • Au déjeuner,

Mon bébé consomme des compotes de légumes comme les flageolets, les haricots, les lentilles, entre autres. je lui donne aussi des compotes de fruits tels les framboises, les fraises, les poires et les pommes.

  • Au goûter,

Pour son goûter, je donne un repas solide composé d’une compote et d’un jus de fruits.

  • Pour le dîner,

Je me contente de lui donner du lait au dîner. Je procède exactement comme au petit-déjeuner : lait maternel quand je suis là et bien portante, sinon 240 ml de lait artificiel.

Voilà, vous savez maintenant ce que je donne à mon bébé de 8 mois. J’espère que cela vous sera très utile 🙂 !

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.