Sophie la Girafe a accompagné des générations d’enfants

Qui ne connaît pas Sophie la Girafe ? Personne. Ce petit jouet populaire, très simple, a traversé le temps immuablement, toujours égale à elle-même aujourd’hui.

Ce qui fait son succès, c’est qu’elle n’a pas varié ni dans ses dimensions, particulièrement bien adaptées aux petites mains des bébés, sa préhension facile avec ses quatre longues pattes, sa texture douce au toucher et ses couleurs claires. Les parents et les grands-parents, depuis les années cinquante, date de sa création dans un petit atelier français, sont attendris de retrouver le jouet de leur enfance et s’empressent de l’offrir à leurs enfants ou petits-enfants. Les enfants ne s’y trompent pas et l’ont adoptée maintenant dans toute l’Europe mais aussi sur les autres continents.

Sophie la Girafe est restée elle-même

Malgré ce succès planétaire, Sophie la Girafe est toujours encore fabriquée comme à la première heure. Sa composition est entièrement naturelle, elle est 100 % en latex végétal sans aucun rajout d’une quelconque substance chimique. Elle n’est donc absolument pas concernée par toutes les craintes que les parents pourraient avoir à propos des fameux bisphénols.

Si le bisphénol A semble bien maîtrisé en Europe, impossible de savoir quelles sont ses applications industrielles dans les pays lointains où les contrôles sont difficiles, voire impossibles. Et de plus en plus, les autres bisphénols sont remis en cause par les scientifiques. A ce jour il n’y a pas de recul nécessaire par rapport à ces substances qui entrent dans la fabrication des plastiques et les lobbies de l’industrie du jouet et des plastiques mettent tout en œuvre pour contribuer à cette opacité.

Sophie La Girafe et ses jumelles

Sophie la Girafe est un jouet sûr

Comme notre Sophie la Girafe n’a pas varié dans sa composition naturelle et sa fabrication artisanale et que les pigments utilisés sont de qualité alimentaire et toujours encore appliqués manuellement, elle traverse sereinement toutes ces polémiques, ne contenant aucun plastique à aucun moment de sa fabrication.

Certaines rumeurs sont nées du fait de l’apparition de moisissures à l’intérieur quand on découpait le jouet. Ces moisissures peuvent effectivement apparaître si on plonge Sophie entièrement dans l’eau, ce qui n’est pas conseillé par sa notice d’utilisation. Pour émettre son petit sifflement qui ravit tant les tout petits, il est nécessaire d’avoir un petit trou par lequel l’eau peut s’infiltrer et moisir en cas d’un séjour immergé.

Non seulement ces moisissure sophie la girafe internes ne sont pas toxiques, elles existent dans toutes les pièces humides de nos maisons, mais elles ne peuvent atteindre la bouche des enfants, même s’ils mâchouillent leur jouet. Il suffit donc de savoir que Sophie la Girafe n’aime pas la baignade et elle continuera à faire la joie des bébés comme elle le fait depuis des décennies sans aucun problème.

Leave a Reply