Choisir les premières activités sportives pour son enfant

Choisir de bonnes activités sportives pour son enfant aide ce dernier sur les plans physique et psychique. Un sport adapté à l’enfant permet, entre autres, de renforcer le squelette en période de croissance, d’entretenir les muscles, de favoriser le développement des capacités motrices, la sociabilité, l’esprit d’équipe. Les effets positifs de celles-ci ne sont, donc, plus à démontrer. Mais, le choix des premières activités sportives pour un enfant n’est toujours aisé, car face à la diversité de celles-ci, il faut prendre en compte plusieurs paramètres tels que l’âge et le caractère de l’enfant.

Choisir des activités sportives pour son enfant selon son âge

L’enfant n’a pas toujours un jugement éclairé pour choisir sa première activité sportive. Il revient, donc, aux parents de choisir ou de lui proposer le sport le plus approprié en tenant compte de son âge. L’enfant peut débuter une activité sportive dès le plus jeune âge, aux environs de 3 ans. A cet âge, il existe des activités adaptées, portant notamment sur l’éveil ou l’initiation. Il s’agit des séances d’éveil à la danse avec des mouvements simples pour lui permettre de mieux se repérer dans l’espace, de découvrir le rythme et de développer certaines facultés (tactiles, visuelles et d’écoute). Il peut être initié à la natation (pour développer ses capacités motrices et physiques) ou à la gymnastique qui favorise ses déplacements dans l’espace et la maîtrise de son corps.

Enfant sur son VTT

Entre 3 et 5 ans, l’enfant aime bouger et a une préférence pour les activités non structurées qui lui permettent de courir, sauter ou d’être en mouvement sur une base ludique. Il pourra ainsi développer aisément son habilité motrice. De 6 à 9 ans, les enfants peuvent respecter des instructions et peuvent pratiquer un sport tel que la natation, le football, le basket, l’athlétisme, les arts martiaux ou même rouler du vélo. Dans un premier temps, il convient de privilégier les sports individuels avant de l’orienter vers les sports collectifs. De 10 à 12 ans, l’enfant est endurant, comprend aisément les stratégies sportives. Les sports d’endurance tels que la course à pied, le VTT, le cyclisme sont bien adaptés. L’enfant peut donc entamer les entrainements ainsi que l’apprentissage d’un sport bien spécifique. Il peut pratiquer des activités sportives qui lui plaisent.

Choisir le sport selon le caractère de l’enfant

Certains sports sont bien indiqués pour les enfants turbulents, nerveux, ou hyperactifs qui ne tiennent pas en place. Choisir ces activités sportives pour son enfant permet de canaliser son énergie et son agressivité. Il s’agit des sports de contact ou d’équipe. L’enfant pourra acquérir une certaine maitrise de soi et une plus grande concentration en optant pour le judo. La discipline pourra, ainsi, prévaloir à travers le respect de règles strictes qui caractérisent ces sports de contact. En ce qui concerne les sports d’équipe (le rugby, le football), ils permettent à l’enfant de dépenser son énergie débordante et d’apprendre à respecter les règles.

Le football est un sport collectif

Pour les enfants timides, les sports collectifs (le handball, le basket-ball, le volley-ball ou le football) leur permettent d’être un peu plus extravertis, de communiquer davantage et de s’ouvrir aux autres. Les sports de combat permettent également de vaincre la timidité et développer une meilleure confiance en soi. Le rugby, un sport d’équipe très physique, en favorisant le contact avec l’équipier ou l’adversaire, contribue à la socialisation des enfants timides. Ces activités sportives s’avèrent utiles pour les enfants qui n’ont pas trop confiance en eux. Les enfants indépendants pourront s’adonner à la natation, à l’athlétisme, la gymnastique, à l’escrime ou au tennis. Ces sports individuels qui requièrent une certaine coordination motrice et la rigueur, développent le sens tactique de l’enfant. Ils permettent à l’enfant de mieux s’accepter et de faire ressortir sa personnalité.

En somme, plusieurs paramètres permettent d’opter aisément pour les premières activités sportives pour son enfant.  Pour ce faire, il convient de tenir compte de l’âge, du caractère de l’enfant. Aussi, les entraineurs et les professionnels peuvent être également des ressources utiles lorsqu’il s’agit de proposer ou choisir un sport bien adapté pour un enfant. Il ne faut donc pas le forcer, mais l’encourager et le soutenir pour qu’il s’investisse dans cette activité pour son bien-être physique et psychique.

Leave a Reply