Paternité, le début d’une nouvelle vie pour les Papas

La naissance d’un enfant est un évènement heureux qui change la vie de l’homme. Ce dernier change de statut et devient, désormais, un père. L’entrée dans la paternité constitue, de ce fait, un tournant dans la vie de l’homme qui doit adopter ou s’adapter à un nouveau rythme de vie, avec la progéniture au cœur de l’existence. Il faudra donc surmonter de nouvelles difficultés et il faudra s’habituer à celles-ci dans une nouvelle dynamique familiale et psychique.

Paternité : une nouvelle vie familiale

La qualité de père laisse présager le deuil du couple, pour un nouvel investissement dans une relation à trois, notamment, chez les nouveaux papas. La famille s’agrandissant avec la naissance d’un enfant, le couple doit, donc, intégrer le nouveau membre dans le lien familial. Cela suppose de la part du père, un investissement dans le quotidien de l’enfant, tout en menant une nouvelle vie familiale en bonne intelligence et dans l’intérêt de ce dernier sans toutefois oublier la mère.

On reste papa toute sa vie

Avec l’accession à la fonction de père, survient une nouvelle manière d’être et de faire au sein du cercle familial. Il va falloir être un père pour l’enfant et un époux auprès de la femme, avec de nouvelles relations. A la relation mère enfant se superpose également la relation père enfant ainsi que la triade père/mère/enfant impliquant de nouvelles responsabilités en vue de répondre aux besoins de l’enfant et de la mère. Il va falloir aider ou soutenir la mère au niveau des soins prodigués à l’enfant et s’adapter à la dyade mère enfant.

La mère n’est plus le seul centre d’intérêt pour l’homme, l’enfant est également un sujet d’attention et de soins de la part du père. Cela laisse prévaloir une redistribution des rôles et des tâches quotidiennes au sein de la vie familiale afin de ne pas affecter la qualité de la relation conjugale. Alors, des changements de priorités et une nouvelle organisation du temps s’imposent pour tenir compte de la présence de l’enfant.

Paternité : une nouvelle vie psychique

La paternité est associée à de réaménagements psychiques et des transformations du fonctionnement psychiques pour passer de l’état d’homme à celui de père. Ainsi, l’accès à la paternité implique des transformations psychiques en vue d’accueillir psychiquement l’enfant, d’assumer de nouvelles responsabilités, d’adopter des attitudes et des comportements appropriés pour le bien-être et de développement de l’enfant.

Un processus psychique se déploie au niveau de la personnalité de l’homme qui assume le rôle de père, avec l’adoption des actes de paternage ou des pratiques de soins, des remaniements narcissiques et identificatoires, la résolution des fantasmes variés et des conflits. Ces réaménagements au niveau du psychisme laissent éclore un attachement à l’égard de l’enfant avec des comportements marqués par l’amour, la tendresse et des liens à forte connotation affective.

Papa et son bébé

La paternité et ses émotions contradictoires

La vie émotive est immergée par le sentiment d’être père. Après la naissance, l’homme se sent père et prend conscience de sa paternité. Ainsi, une vie nouvelle vie le confronte à un nouvel être. Naissent, également, des  sentiments ou des émotions contradictoires. Des inquiétudes et des sentiments de peur ou d’angoisse peuvent également prévaloir lorsque le père craint les responsabilités qu’il doit assumer et ne sent pas à la hauteur. Du coup, des adaptations émotionnelles et psychologiques s’avèrent nécessaires pour  gérer le stress lié à la paternité  et développer un attachement sécurisant à l’égard de l’enfant.

Pour le père, la nouvelle vie qui émerge avec la naissance de l’enfant requiert un peu de temps pour s’adapter à de nouvelles priorités et pour trouver un équilibre afin de ne pas sombrer dans un registre psychopathologies. Ces nouveaux rôles et ces nouvelles responsabilités peuvent générer des troubles d’adaptation, avec des perturbations au niveau des conduites et des émotions.

Leave a Reply