Bien vivre l’arrivée de bébé dans la famille

L’annonce de l’arrivée d’un bébé dans une famille provoque de nombreux bouleversements. La future maman est bien sûr au centre de l’événement mais le futur papa n’est pas en reste. Des sentiments contradictoires se font jour (comme on a pu le voir sur lul en lune). Entre la joie, la crainte des aspects physiques et l’angoisse provoquée par cette responsabilité énorme qu’il va falloir assumer au quotidien, il est souvent difficile de s’y retrouver.

L’arrivée de bébé est un bouleversement

Pour la maman, tout est prévu et bien encadré pour ce qui est du déroulement de la grossesse et de l’accouchement du point de vue médical. Mais il reste le côté psychologique qui n’est pas si simple. La future mère a tendance a limité le monde à ce qui se passe dans son ventre.

Elle en oublie tout le reste et surtout son époux risque de passer au second plan. Or celui-ci a aussi besoin de se sentir soutenu et rassuré. Lui aussi est inquiet et se pose mille questions pour la suite. Il se demande s’il sera à la hauteur de la tâche, s’il n’est pas en train de perdre progressivement l’amour exclusif que sa femme lui vouait et s’interroge sur l’éducation qu’ils vont donner à ce petit être en formation. Quand il accompagne son épouse aux différents rendez-vous médicaux, il est certainement aussi angoissé qu’elle avant d’avoir les résultats, mais doit prendre sur lui pour ne pas l’inquiéter elle.

Envie d'un bébé

Bien vivre l’arrivée de bébé

D’abord il faut un peu d’humilité quant à cet événement qui semble subjuguer les parents. Il faut se dire qu’on n’est pas les premiers à qui cela arrive et prendre un peu de hauteur en pensant que si l’humanité et encore présente sur terre, c’est que c’est surmontable. Il faut aussi admettre que son état physique pour la maman, et psychologique pour le papa n’est pas tout à fait son état normal et habituel.

Si l’un ou l’autre avait des comportements inhabituels, voire inappropriés, rien ne vaut le dialogue. Ne pas avoir peur d’exprimer à l’autre ce que l’on ressent peut aider grandement à résoudre des incompréhensions qui peuvent surgir sans que l’on sache bien pourquoi. L’enfant a été conçu à deux et c’est à deux qu’il faut l’attendre. Pour la femme ce sont des bouleversements physiques et physiologiques qui peuvent altérer son humeur dans un sens ou dans l’autre. Le père se doit d’être particulièrement compréhensif pendant cette période. Par sa présence efficace et empathique, même s’il ne comprend pas toujours ce qui se passe réellement, il sera d’une aide précieuse pour sa femme afin qu’en se sentant soutenue et accompagnée, elle garde toute sa sérénité.

Pour la femme, elle doit se mettre dans la tête l’idée que la grossesse n’est pas une maladie et qu’elle peut continuer ses activités habituelles, avec bien entendu des aménagements au fur et à mesure de la progression.

Leave a Reply